les manuscrits de la mer morte

By jerôme Haas, independent tour guide in Israel

Les manuscrits de la mer Morte

Publié par guideisrael le mai 13, 2019

Les manuscrits de la mer Morte

Pour les archéologues, la découverte des manuscrits de la mer Morte est la plus fabuleuse découverte archéologique du 20e siècle.

L’histoire commence en 1947 avec deux bédouins qui sont allés promener leur troupeau de chèvres dans le désert de Judée. Nous sommes à 50 km à l’est de Jérusalem, à quelques centaines de mètres de la mer Morte. La perte d’une des chèvres va les amener à fouiller les montagnes environnantes et découvrir l’entrée d’une grotte. Ils pensèrent que la chèvre s’y trouvait et jetèrent un caillou dans la grotte pour effrayer l’animal. Ils entendirent alors le bruit d’un vase qui se brise. Par curiosité, ils descendirent dans la grotte, découvrirent une jarre brisée et des vieux parchemins. Ils en ramenèrent alors une partie dans leur tribu. Leur chef les invita à se rendre auprès de Kandoo, un coordonnier-antiquaire de Bethléem. Ce dernier va immédiatement identifier des textes très anciens et leur acheter le parchemin pour un dollar. Il leur promet de leur donner plus de dollars si ils ramènent plus de textes, et plus les parchemins seront longs, plus ils recevront de dollars. C’est ainsi qu’ils découvrent des textes vieux de 2000 à 2200 ans, écrits par les Esséniens qui vivaient à Qumran en communauté monastique.

  

Un événement marquant va arriver quelques mois plus tard le 29 novembre 1947. Le fameux Kondoo invite alors le professeur d’archéologie Eliezer Zukeinik à venir à Bethléem pour voir les manuscrits. Celui-ci refuse l’invitation car en ce jour, les Nations-Unies votent le plan de partage de la Palestine et les Anglais, craignant des violences, ont imposé un couvre-feu. Devant l’insistance de Kandoo, celui-ci accepte de venir à Bethleem et va acheter les premiers manuscrits au nom de l’État d’Israël. D’autres manuscrits sont aussi achetés par le patriarche syriaque. Avec le déclenchement de la guerre d’indépendance, celui-ci partira avec les manuscrits aux États-Unis. Cette histoire connaîtra une fin heureuse en 1954 grâce à une petite annonce parue dans le wall street journal. Yigal Yadin, ancien chef d’état-major de l’armée israélienne pendant la guerre indépendance et fils de Eliezer Zukeinik, prend connaissance de l’annonce et achètera les 4 rouleaux manquants.

  Mais que sont les manuscrits de la mer Morte ? Il s’agit de 2000 parchemins, 900 manuscrits, écrits en hébreu majoritairement mais également en araméen, en grec et en nabatéen. Ils ont été écrits entre – 200 av notre ère et + 100, sur des parchemins et des papyrus. Ce sont les plus vieux textes de l’ancien testament jamais découverts au monde. Imaginez, avant cette découverte, le plus ancien texte datait du XIe siècle avec le codex d’Alep. Cette découverte va permettre de remonter 1200 ans en arrière et découvrir que la Torah telle qu’elle est lue aujourd’hui est identique à 99 % de celle connue et pratiquée par les Juifs il y a 2000 ans. Il s’agit essentiellement de textes de l’ancien testament. Tous les livres sont présents à part le livre d’Esther. Mais il y a également des commentaires de ses textes, des textes sur les règles de la communauté qui vivait à Qumran il y a deux mille ans et enfin un mystérieux rouleau de cuivre. Ils ont été identifiés dans 11 grottes entre 1947 et 1956 et une douzième grotte a même été identifiée en 2017. Les textes sur la communauté nous permettent de découvrir dans le détail la communauté de Qumran il y a 2000 ans, les règles religieuses strictes qu’ils appliquaient ainsi que les raisons qui les ont poussé à quitter Jérusalem à l’époque des Hasmonéens. Eux se définissent comme les Fils de la Lumière et ils combattent les Fils des ténèbres. La lumière, bien sûr, est la lumière de la Torah. Tous les textes écrits sur du parchemin sont à Jérusalem et sont exposés en alternance au musée des manuscrits de la mer Morte. Ce musée, une antenne du musée d’Israël a été construit en 1965 pour abriter ces textes.

      

La forme même du musée rappelle les jarres dans lesquels les rouleaux ont été découverts. Le rouleau de cuivre, pur à 99 % en cuivre, est le seul à être en Jordanie. Il s’agit d’une carte au trésor qui révèle l’existence d’un trésor gigantesque d’or et d’argent. Ce pourrait être le trésor du temple de Jérusalem, caché avant le siège de Jérusalem et la destruction du Temple par les Romains en l’an 70 de notre ère. Depuis 70 ans, de nombreux archéologues sont même partis à la recherche de ce trésor en Jordanie et en Égypte. Un de ses archéologue s’appelle Vandil Jones et revendique en quelque sorte la paternité des films bien connus d’Indiana Jones. Malgré leurs nombreuses tentatives, le trésor reste à découvrir….Avis aux amateurs

 


 

About jerôme Haas, professional tour guide in IsraelProfile image of tour guide jerôme Haas
Mon objectif est de vous proposer les visites les plus adaptées à vos envies, vous faire découvrir des lieux magiques pas ou peu connus du grand public, dans le dynamisme et la bonne humeur, à Jérusalem et dans le reste d’Israël. En tant que guide touristique, je peux organiser des visites pour des personnes seules, des familles, des couples, des groupes professionnels ou religieux. Visites historiques, religieuses, archéologiques, gastronomiques, œnologiques, balades… au pays des m
Continuer à lire
Contact jerôme Haas